Le Chai - 6 Personnes

Pour cet ancien pressoir nous avons voulu garder trace de la ferme en reprenant, dans la partie du jardin donnant sur la rue, l’esprit de la cour de ferme gravillonnée. Le petit coin bien abrité du vent est idéal au petit déjeuner ou bien le soir. Derrière, la terrasse et la pelouse donnent un jardin calme et ensoleillé agrémenté du puits qui alimente l’arrosage automatique.

 

Le Chai comporte trois chambres : une double avec un lit de 160x200, une salle d’eau attenante avec douche à l’italienne et vasque sur tablette, une porte-fenêtre donnant sur la terrasse en bois ; une chambre-cabine comportant deux lits de 90x200 et meublée comme une cabine bateau ; une autre de deux lits simples aux mêmes dimensions avec une porte-fenêtre donnant sur la cour côté rue ; des WC séparés ; une salle de bains spacieuse et claire.

Le charme de cette habitation, outre ceux qui apprécieront l’esprit marine avec la belle porte de bateau authentique, est la pièce principale, de 50 m2 environ. Le puits de lumière apporte tout l’éclairage nécessaire dans la journée, le bureau table à cartes invite au voyage, le coin salon est aéré et convivial, la table accueillante. La cheminée à foyer fermé, visible de toute la pièce, réchauffe les cœurs les jours de tempête (cela peut arriver…). L’hiver, le chauffage au sol donne une chaleur très agréable. L’orientation de la maison laisse venir le soleil vers midi et jusqu’au soir.

La terrasse en bois et le coin repas sont agréables : on y voit le soleil gagner au fur et à mesure du déjeuner. Des transats vous permettront de profiter de l’ombre et du soleil selon la température extérieure.

 

Vous pourrez ranger vos planches et autre matériel dans la remise près du portillon donnant sur la rue. Ce local comporte aussi la pompe de l'arrosage et la VMC. Un rack pour cinq vélos est aussi à disposition.

 

 

Le parking du cimetière, juste après l’angle avec la rue Jean Pillaud, accueillera votre voiture le temps des vacances.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Florence Perifan